Après une dure journée de travail, vous rentrez chez vous et là, un flaque d’eau attire votre attention. Vous voyez qu’elle provient de votre salle de bain donc vous ouvrez la porte … PANIQUE ! C’est une grosse fuite ! Bonjour le dégât des eaux et au revoir la soirée détente !

Mais ne vous affolez pas, on a la solution : rester lucide et aborder le problème étape par étape.

1. Pour éviter que la fuite s’empire, il faut tout d’abord coupez l’eau ! Si vous avez des prises électriques ou des appareils près de la fuite, coupez l’électricité afin d’éviter une potentielle électrocution ! Enfin mettez au sec toutes vos affaires trempées par la fuite.

Petit conseil #1 : Si l’eau à endommagé un de vos bien, gardez-le car votre compagnie d’assurance va évaluer les dégâts causés et peut vous dédommager !

2. Cherchez d’où provient la fuite ! En trouvant la source, vous faciliterez le travail du plombier qui pourra préparer son intervention.

Petit conseil #2 : Pour réduire votre facture, une fois que vous avez repéré la provenance de la fuite, coupez l’eau à l’endroit de la source. Si la coupure n’impacte pas les éléments essentiels, vous pourrez faire intervenir le plombier de manière moins urgente et vous payerez moins cher.

3. Appelez un plombier ! Si vous n’avez pas de plombier attitré ou que vous ne n’en connaissez pas, le mieux est de trouver un artisan recommandé par vos amis/votre famille.

Petit conseil #3 : Si vous n’avez pas d’amis ou qu’ils ne connaissent pas de plombier fiable, allez sur MaLoHe, vous y trouverez à coup sur un plombier recommandé par des personnes qui vous ressemblent et pouvant intervenir chez vous rapidement !

4. Si vous êtes locataires, ressortez votre contrat de location ! Regardez qui à la responsabilité et doit réparer la fuite en cas de dégât des eaux : vous ou le propriétaire. Si vous êtes propriétaire, c’est vous qui êtes responsable !

Petit conseil #4 : Dans tous les cas, toujours prévenir son propriétaire même si vous êtes responsable !

5. Vérifiez votre contrat d’assurance ! Regardez quels sont les conditions de recouvrement des dégâts. Les conditions varient en fonction de votre assurance, il est donc vivement conseillé de vérifier quels critères ont été établis lors de la signature du contrat !

Petit conseil #5 : ATTENTION ! Vous avez un délai de notification de 5 jours pour prévenir votre assurance du dégât ! C’est rapide donc ne trainez pas !

Et voilà ! Vous en avez enfin fini avec cette maudite fuite !

En appliquant ses précieux conseils, on espère qu’en cas de dégât des eaux vous serez dorénavant moins stressé et que vous saurez quoi faire !