Comme à chaque à fin de mois, on est allé à la rencontre d’un artisan référencé sur MaLoHe. Ce mois-ci, Véronique Marquand, peintre en décors depuis 30 ans, nous a accueilli chez elle pour partager son expérience !


Comment Véronique est devenue peintre en décors ?

Avant de devenir peintre professionnelle, Madame Marquand a fait des études commerciales. Elle a notamment fait un IUT. Ne se sentant pas à l’aise dans le milieu du commerce, Véronique envisage de se réorienter. En cours, elle entend parler d’une école de peinture en Belgique qui était la plus connues du genre à l’époque. Elle décide alors de tenter sa chance.

Dès la première fois qu’elle a mis les pieds dans l’atelier de l’école, elle a su que c’était ce qu’elle avait envie de faire ! Pour Véronique, cette école a permis de révéler son côté artistique.

Quelle est la différence entre la peinture en bâtiment et la peinture en décors ?

La principale différence entre le peintre en décors et le peintre en bâtiment « classique » réside dans la façon de traiter les murs !

Le peintre décorateur peindra un mur avec plusieurs nuances de couleurs. Il y aura des couleurs plus clairs et des couleurs plus foncées. Aussi le peintre en décors peut utiliser un chiffon ou une éponge pour les finitions.

Alors qu’un peintre en bâtiment peindra, généralement, le mur en utilisant une seule couleur et un rouleau ! Le rendu sera beaucoup plus uniforme.

Souvent les peintures réalisées par un peintre en décors tiennent plus longtemps que les peintures classiques car elles sont soit vernies, soit cirées.

peintre_en_decors

Pour résumer, le peintre en décors a beaucoup plus de connaissances en matière d’art et de décoration que le peintre classique.

Quels types de travaux fait un peintre en décors ?

Un peintre décorateur peut réaliser des toiles, des patines, des fresques, des trompes l’œil ou encore des effets de matières.

Par exemple, Véronique Marquand réalise des patines, des éléments décoratifs en faux bois ou en faux marbre, des peintures destinées à des chambres d’enfants, etc.

Elle travaille aussi beaucoup avec des matières modernes comme la chaux ferrée ou la chaux brossée.

En quoi MaLoHe correspond à Véronique ?

« ça ne m’est jamais arrivé de quitter un chantier alors que les gens ne sont pas contents de ce qu’on leur a fait ! »

Pour Véronique, pour trouver un artisan, le bouche à oreille et la recommandation restent les moyens les plus rassurants. Seulement selon elle, il faut que les clients soient satisfaits du résultat final pour que le bouche à oreille marche.

Véronique nous a d’ailleurs confié que « ça ne lui est jamais arrivé de quitter un chantier alors que les gens ne sont pas contents de ce qu’on leur a fait ! ».

MaLoHe correspond donc aux attentes de Véronique car pour pouvoir être recommandé, il faut que le travail soit bien fait et les clients contents !

Retrouvez Véronique et tous nos peintres sur : MaLoHe.com !