Alors que nous avions été sélectionnés pour participer au WebSummit 2016, nous nous sommes rendu compte que peu de jeunes Startups (Alpha Startup dans le jargon WebSummit) avaient fait un retour sur l’évènement. Il faut dire qu’il n’a que cinq ans, mais c’est devenu une référence en Europe pour toute société qui évolue dans le digital.

On s’est ainsi lancé dans un documentaire, « vlogumentaire » ou « vlogumentary » de notre passage sur place. C’est un contenu en anglais car nous souhaitions adresser toutes les sociétés qui penseraient à s’y rendre dans un format un peu fun (enfin on l’espère 😉 )…


Pourquoi vloger le WebSummit?

On lit énormément de contenu relativement peu élogieux de la part d’autres types de participants, parlant de foire, d’évènement hors norme, de désillusions faite aux startups. Mais personne y participant en tant que Startup ne prend vraiment la parole sur le sujet. Hors en tant que Startup, on ne s’est pas du tout sentit « exploité » ou devant un miroir aux alouettes. Tout dépend évidemment de son positionnement et des attentes que l’on a d’un tel rassemblement.


Les préparatifs

Pour notre part nous avions établit un plan d’action pour utiliser l’évènement au maximum de son potentiel. Seul facteur inconnu, la présence effective des profils annoncés. Car souvent c’est la grande déception des salons, le fait de ne se retrouver qu’entre soi, entre sociétés du même secteur pour se dire « on est là donc on existe » ou « tiens il n’est pas là, des problèmes financiers ? », je ne citerai pas ces évènements mais beaucoup s’y reconnaitront…


Le jour de lancement

En tous cas sur ce point, niveau participants, on a été plus qu’agréablement surpris. Tant sur les partenaires d’importance que la présence d’investisseurs de renom ou encore de la presse ; tous étaient effectivement là. Pour beaucoup, nous ont rencontrés avec une ouverture d’esprit tout à fait positive. De même pour les startup quel que soit leur niveau de développement, l’échange se fait naturellement sur place avec de nombreux conseils, échanges sur l’évolution dans son marché etc.


Un lieu pour se développer

Un évènement comme le WebSummit, n’est pas seulement un endroit de rencontre même si c’est un point, pour beaucoup, primordiale. Pour une jeune pousse il y a énormément de contenu pour faire grandir sa startup, des conférences de qualité.
Ok pour les vieux de la vieille, du contenu répétitif…mais rappelons que le Digital commence à devenir un secteur mature désormais. Et comme pour beaucoup de secteurs, le développement ralentit et on voit revenir des discours au fil des ans.
Pour les nouveaux entrants, comme nous en tous cas, c’est passionnant et un vrai cours accéléré.

Enfin, en terme d’apprentissage, c’est aussi un excellent moyen de renforcer l’équipe autour de son objectif et permettre à chacun de se dépasser dans les phases préparatoires et pendant l’évènement. On a ainsi pu au sein de MaLoHe améliorer grandement nos approches respectives et enrichir notre vision (quotidienne) d’entreprise en se confrontant au regard de spécialistes qui ne se privent pas de vous challenger sur tout un tas de sujet de développement.


Conclusions

La conclusion pour nous est que s’il fallait le refaire, ce serait sans hésiter. Paddy Cosgrave a très bien compris qu’il fallait donner de l’énergie aux jeunes entreprises pour que l’évènement draine du monde. Ayant été nourri de mails et contenus préparatifs tout au long des mois précédents l’évènement, nous avons été vraiment satisfait de notre passage sur place.
Maintenant il faut transformer l’essai, mais là c’est lié à notre propre développement, il ne faut pas s’attendre non plus à être tenu par la main, sinon effectivement ce n’est pas le bon endroit où se rendre…